fbpx

Blogue

Top 10 des pires produits alimentaires

Top 10 des “PIRES” produits alimentaires

Dernièrement, on m’a mandaté pour la rédaction d’un top 10 des aliments les plus nuisibles pour notre santé. Si vous me suivez depuis un moment, vous avez probablement remarqué que je prône le plaisir dans l’alimentation. Effectivement, je suis de ceux qui croient qu’une bonne alimentation doit d’être équilibrée et non parfaite. Je me disais donc que le mandat allait être difficile à exécuter, puisque je devais classer les aliments comme étant “bons” ou “mauvais”. Finalement, j’ai réalisé que certains aliments n’avaient réellement pas beaucoup à nous offrir. En plus d’avoir une piètre qualité nutritionnelle, la majorité des produits figurant dans ce palmarès sont loin d’être délectables.

Rédiger cette chronique m’a également permis de prendre conscience de la progression de notre société, en terme d’alimentation. Lorsque j’allais à l’école, plusieurs de ces produits se trouvaient dans ma boîte à lunch ainsi que dans celles de mes ami(e)s. Aujourd’hui, grâce aux efforts de sensibilisation et d’éducation réalisés en nutrition, je suis certaine que très peu d’enfants se présentent à l’école avec des produits présents dans ce top.

Voici le fameux top 10 des aliments à éviter.

Numéro 10- Les hors d’oeuvre surgelées

Les hors d’oeuvre surgelées

Vendredi soir, vous êtes invité à un « potluck » et vous n’avez pas le temps de cuisiner. Vous vous arrêtez donc à l’épicerie pour choisir quelque chose d’appétissant, qui ne demande pas de préparation. Dans le surgelé, on y trouve plusieurs produits pouvant répondre à vos besoins : des feuilletés, des crevettes pannées ou des bâtonnets de fromage, par exemple. Ça semble bien bon tout ça mais…

Les valeurs nutritives sont fort peu intéressantes. Prenons les crevettes pannées en exemple. En plus de contenir une bonne quantité d’additifs, seulement 2 unités nous permet d’atteindre 250 calories, 15% de nos apports quotidiens en gras saturés ainsi que 20% en sodium…tout ça pour seulement 2 crevettes! 🍤🍤 Ajoutons les autres bouchées, le fromage, le pain et …l’alcool! 🍻

Un 5 à 7 qui peut rapidement gâcher vos efforts de la semaine.

Numéro 9- Les pogos

Un pogo c’est bien mais deux, c’est mieux?… Not! 😟 En dévorant 2 pogos, on ingère 60% de nos apports quotidiens en sodium et 30% de nos apports en lipides. Si vous les sélectionnés dans un menu au casse-croûte, n’oubliez pas que ces derniers seront cuit à la friteuse, faisant encore gripper la quantité de gras consommée. Finalement, pas besoin d’un baccalauréat en nutrition pour supposer que rien de très naturel ne se trouve sur ces bâtonnets.

J’ai choisi de parler des pogos, mais les pizzas-pochettes auraient également pu se retrouver ici. Vous avez envie de fast-food? Pourquoi ne pas de rendre dans une bonne pizzeria et profiter de ce moment. 🌭🍕🍔

Numéro 8- Barres collations ou barres de céréales de mauvaise qualité

Devant les étalages de « barres tendres », le consommateur est bien souvent embêté. Sont-elles toutes trop sucrées ? Y a-t-il de bons choix ? Chose certaine, il y a assurément de mauvais choix! Saviez-vous que dans une barre Choco-max, 50% du poids du produit est composé de sucre ajouté ? Pas de quoi être rassasié jusqu’au prochain repas.

Numéro 7- Mets surgelés de mauvaise qualité

En nutrition, l’une des recommandations de base est de cuisiner davantage. Pourquoi? Parce qu’il existe malheureusement très peu de mets préparés avec des valeurs nutritives intéressantes. Vous connaissez probablement les plats surgelés de la marque Michelinas. Lors de la rédaction de cette chronique, je me suis attardée à la composition de l’un d’entre eux : le Macaroni au fromage Michelinas. Évidemment, la teneur en sodium est très importante (26% des apports quotidiens) et le plat contient très peu de protéines. Par contre, ce qui me déstabilise le plus, c’est la longueur de la liste d’ingrédients ( la quantité d’additifs qui s’y trouve). Je la dépose ici, afin de vous laissez en juger par vous-même.

Macaronis cuits (eau, semoule de blé dur), eau, crème moitié-moitié (lait, crème), produit de fromage fondu à tartiner (fromage américain [lait, culture bactérienne, sel, enzyme microbien], eau, lactosérum, phosphate de sodium, concentré protéique de lactosérum, lait écrémé, sel, gras de lait, oléorésine de paprika et rocou), fromage cheddar fondu (fromage cheddar [lait, culture bactérienne, sel, enzyme microbien], eau, sel, rocou), huile de canola, beurre aromatisé (crème, arôme naturel), amidon de maïs modifié, sel, vinaigre, gomme xanthane, arôme de fromage (fromage cheddar [lait, culture bactérienne, sel, enzyme microbien], eau, extrait de levure, arômes naturels, phosphate disodique, gomme xanthane), extrait de levure, rocou, farine de moutarde. contient : lait, blé, moutarde

Numéro 6- Crottes au fromage 🐭🧀

Les croustilles, nous le savons, sont des aliments d’occasion. Mais qu’en est-il de ces bâtonnets soufflés au fromage? Voici une comparaison qui parle d’elle-même!

250 ml de croustilles : 180 calories, 18 % des apports en lipides, 8% des apports en sodium

250 ml de « crottes au fromage » : 310 calories, 37% des apport en lipides, 18% des apports en sodium.

Et que dire de la couleur. Un beau orange fluo 100% naturel?

Je choisi les croustilles! 🙋‍♀️

Numéro 5- Les cocktails de fruit / Le Jus Dole

À première vue, je croyais que les cocktails de fruits de la marque Fruité ainsi que les boissons gazeuses étaient les breuvages les plus sucrés qu’on pouvait trouver sur les tablettes. Erreur ! C’est le cocktail de fruit DOLE qui remporte la palme du pire breuvage! 😯

344 ml de boisson gazeuse = 41g de sucre

344 ml de cocktail Dole au fraises et kiwi = 50g de sucre

344 ml de Punch aux fruits Fruit. = 34g de sucre

Numéro 4- Les Muffins et beignes du commerce 🍩

Alors que les beignes sont connus de tous comme étant à la fois riches et sucrés, les muffins, eux, sont souvent considérés comme une alternative santé. Mais attention, il s’agit d’une attrape marketing. Encore une fois, j’opte pour une comparaison de produits pour illustrer mes propos.

Chez Mc Donald, le muffin Fruit et fibres : 380 calories, 22% apport en gras, 20% apports en sodium, 28g de sucre.

Chez Tim Horton, le beigne au chocolat, garni de crème : 250 calories, 10% apports en gras, 9% apports en sodium et 15g de sucre.

Incroyable non!

Numéro 3 – Les soupes minute : Gattuso, Ramen et….Lipton

Quand j’étais à l’école secondaire, il m’arrivait de partir pour l’école avec une soupe Gattuso comme lunch. Cette semaine, je réalise qu’elle contient un gros… 0 gramme de protéine ! Et que dire du sodium. Vous vous en doutez, les trois marques présentés ci-haut offrent des produits très riches en sodium. Du côté de la Gattuso, c’est 40% des apports en sodium qui seront comblés avec une portion. Lipton affiche 32% des apports pour seulement 250 ml (on peut facilement manger le double). Solution idéale pour se remettre sur pied lors d’un rhume ou d’une gastro? 🤔 J’en doute!

Numéro 2- Simili poulet ou bologne 🐔

De manière générale, 100g de viande contient de 25 à 30g de protéines. De leur côté, les charcuteries de type simili poulet ou bologne n’en contiennent que 10g, toujours pour 100g. Pourquoi une telle différence? Le saumurage! La saumure est un mélange d’eau, de sel, de polyphosphates, de nitrites et d’assaisonnements qui est injecté dans la viande.

Fait intéressant : lorsqu’on s’attarde à la liste d’ingrédient du simili poulet, le mot “simili” prend tout son sens :

Viandes séparées mécaniquement (dinde et/ou porc), porc et/ou bœuf; eau, amidon de maïs modifié, substances laitières modifiées, sel, protéine de soya, lactate de potassium, glutamate monosodique, phosphate de sodium, érythorbate de sodium, diacétate de sodium, épices, nitrite de sodium, farine de blé, moutarde, maltodextrine (mais), fécule de pomme de terre, fécule de tapioca, extraits secs de glucose.

Vous êtes déjà convaincu que ces produits ne devraient pas faire partie de votre alimentation? Je termine en ajoutant que 100g de viande contient 37% des apports quotidiens en gras saturés et 53% en sodium!

Numéro 1- Pâté jamaïcain surgelé

Le PIRE produit que j’ai trouvé à l’épicerie! Seulement une unité contient 45% des apports quotidiens en gras saturés et 20% des apports en sodium. Puisqu’une unité ne contient que 7g de protéines, il faudrait en manger 2 ou 3 pour être rassasié. De son côté, la liste d’ingrédients n’a rien pour nous faire saliver : huile de palme, suif de boeuf, glutamate monosodique, graisse de boeuf, huile de soja hydrogénée , arômes artificiels, etc. 😣

Alors, vous avez l’eau à la bouche?? 😂

Je termine en précisant que ce “Top 10” est très subjectif. Il demeure très difficile de classer les aliments ainsi et de tenter de déterminer lequel est pire qu’un autre. Alors que certains sont très salés, d’autres contiennent beaucoup de sucre ou plusieurs additifs. Finalement, ces produits ne devraient évidemment pas faire partie de notre quotidien. Cependant, ils peuvent être consommés de manière occasionnelle sans problème (mis à part le pâté jamaïcain 😂 ). Je blague! Il demeure important de ne pas diaboliser les aliments. Souvenez vous que ce n’est pas un aliment à lui seul qui peut s’avérer néfaste pour la santé, mais bien l’ensemble de nos habitudes alimentaires.


Référence

1- Fichier canadien sur les valeurs nutritives. Gouvernement du Canada. www.aliments-nutrition.canada.ca Site Internet consulté le 4 mai 2018.

2- Le Jambon. L’épicerie. www.ici.radio-canada.ca Site Internet consulté le 4 mai 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour me joindre ou pour prendre rendez-vous

Vanessa Daigle

Nutritionniste-Diététiste

Écrivez-moi!

Copyright 2021 © Vanessa Daigle Nutritionniste-Diététiste