fbpx

Blogue

Jour de la terre : réduire son empreinte écologique en cuisine! 🌍♻️

Aujourd’hui, c’est le Jour de la terre. Cette journée symbolique me rappelle de l’importance de prendre soin de l’environnement. Peut-être te dis-tu qu’il faut y penser quotidiennement, pas seulement une fois par année… évidemment! Par contre, j’avoue avoir été inspiré par l’événement. J’ai pris le temps de m’arrêter et de me questionner sur mes actions, sur la manière dont je pourrais faire mieux. En toute transparence, je peux certainement m’améliorer et diminuer mon empreinte écologique. Un peu à la manière d’une résolution, j’ai décidé de me fixer un objectif précis. Si jamais t’as envie de faire de même, voici un peu d’inspiration.

P.S Il existe 1001 façons de contribuer à une planète plus verte. Dans cet article, j’ai choisi de me concentrer sur mon créneau : l’alimentation!

  1. Ajouter des protéines végétales au menu. Vous le savez certainement, les protéines végétales sont plus «green» que les protéines animales. En plus de diversifier votre alimentation, faire davantage de place au végé dans votre alimentation a un impact positif sur la planète. Pas sûr d’aimer la cuisine végétale?, Je te suggère de débuter par des recettes 50% végétariennes. Par exemple, tu peux remplacer la moitié du boeuf haché dans une sauce à la viande par des lentilles ou encore troquer une part du poulet dans un sauté par des fèves édamames.

2. Prioriser l’achat local. Il y a certainement plusieurs raisons de favoriser l’achat des produits de chez nous. Parmi celles-ci, la diminution de l’empreinte écologique est non négligeable! Il est certainement plus écologique de consommer un fruit en provenance de l’Ile d’Orléans que de la Californie! Qu’en penses-tu?

3. Limiter le gaspillage alimentaire

3.1 Faire l’épicerie judicieusement. Si tu réalises que tu gaspilles malheureusement beaucoup de nourriture, peut-être aurais-tu avantage à planifier davantage tes repas. Ainsi, tu pourras faire ton épicerie en fonction des repas au menu et non seulement selon ton envie. Savais-tu que LA principale cause de gaspillage alimentaire est du au fait que l’on achète ce que l’on aspire à manger durant la semaine, et non ce que l’on mange réellement. Il t’es déjà arrivé d’avoir l’intention de manger BEAUCOUP de légumes et finalement, de réaliser au cours de la semaine que ce n’est pas réellement ce qui se passe? Un classique non ?

3.2 Réinventer les restants. Tu n’aimes pas consommer le même repas plusieurs fois ? Pas de problème! Pas besoin de gaspiller pour autant. La solution est d’apprendre à transformer tes restant en un tout nouveau repas. Comment faire? Écoute des émissions de cuisine, consomme de la cuisine dans les livres et sur le web, tranquillement, l’inspiration te viendra naturellement.

3.3 Congeler adéquatement. Congeler, c’est bien, mais encore faut-il que la congélation soit optimale afin de conserver adéquatement les aliments! Tu as surement déjà jeté des aliments brulés par le froid. Moi oui! Pour des conseils de pros sur la congélation, je t’invite à suivre le lien suivant

https://www.unlockfood.ca/fr/Articles/Salubrite-alimentaire/L%E2%80%99abc-de-la-congelation-des-aliments.aspx

3.4 Faire le ménage du frigo régulièrement. Rien à ajouter! Nettoie, observe et fais la rotation 😉

4. Utiliser le max des produits alimentaires. Utiliser les feuilles, les tiges, les pelures, etc. Pour découvrir des astuces zéro-gaspi, rend-toi sur les plateformes de Florence-Léa Siry. Je t’invite à la découvrir pour apprendre différentes astuces sur le sujet!

5. Composter les déchets de cuisine. Et oui… le compost. Ce conseil peut sembler évident mais en 2013 (dernières données recensées par Statistiques Canada), c’est seulement 48% des ménages québécois qui s’adonnaient au compostage des résidus de cuisine. Vous croyez que cette proportion est en augmentation?

6. Acheter des produits écologiques. Acheter, c’est voter. J’adore ce proverbe. C’est tellement vrai! À la base, lorsque tu choisis un produit en épicerie, tu peux te questionner sur les valeurs éthiques et écologiques de l’entreprise. En quoi est composé l’emballage? Y a t-il présence de suremballage? Est-ce que l’entreprise pose des actions concrètes pour contribuer à une collectivité plus verte?

7. Utiliser des contenants à usage multiple. Lorsque j’étais jeune, les sacs «Ziploc» étaient les stars de notre cuisine. Aujourd’hui, bien que j’en ait toujours à la maison, je me demande toujours si je peux utiliser un plat réutilisable au lieu de ceux-ci. Maintenant, j’opte pour ceux-ci que très rarement! Le simple fait de se poser la question est un geste concret et accessible!

8. Miser sur le commerce en vrac (avec des contenants réutilisables). Ce qui est cool, avec le vrac, c’est qu’il y a de plus en plus de commerce de vrac. En plus de pouvoir faire des achats écologiques en diminuant les emballages, le vrac donne accès à une foule de produits! J’adore découvrir ces commerces. Toi aussi?

Je l’admets, je ne peux m’attribuer les mérites d’une cuisine super écolo. Pas contre, d’année en année, je tente de m’améliorer. Je prends de plus en plus conscience de l’impact de mes gestes quotidiens. En cette journée de la terre, je m’engage à optimiser mon utilisation des produits alimentaires et à composter davantage. Tu fais ta part, toi aussi?

Vanessa Daigle, Dt.P

Nutritionniste et créatrice de contenu

cuisine végétale, diminuer son empreinte écologique, gaspillage alimentaire, jour de la terre, nutritionniste, vrac, zéro dechet, zéro gaspi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour me joindre ou pour prendre rendez-vous

Vanessa Daigle

Nutritionniste-Diététiste

Écrivez-moi!

Copyright 2021 © Vanessa Daigle Nutritionniste-Diététiste