fbpx

Blogue

La caféine synthétique ; tu connais?

Lorsque l’on parle de caféine, le premier produit auquel on pense est évidemment le café! Alors que ce dernier est naturellement pourvu de cette molécule aux vertus stimulantes, d’autres produits stimulants seront plutôt enrichis en caféine. En toute honnêteté, avant qu’on me questionne sur le sujet, je ne m’étais jamais questionné sur la provenance de cette dernière. J’imagine qu’inconsciemment, je me disais simplement qu’elle était extraite du café. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas! 

Alors, d’où provient cette molécule nécessaire à la fabrication des boissons énergisantes ou des colas, par exemple? Dans certains cas, la caféine extraite des grains de café, du thé ou du guarana est récoltée et destinée à l’enrichissement de différents produits.  Par contre, il est également possible de concevoir cette même molécule en laboratoire. L’avantage? Le coût de production d’une molécule de caféine en laboratoire serait beaucoup moindre que ce qu’il en coûterait pour obtenir la caféine naturelle. Vous me voyez venir. Évidemment, l’aspect économique étant un enjeu majeur pour l’industrie, plusieurs préfèrent opter pour la version synthétique. Que penser de cette dernière? Est-ce que son effet sur le métabolisme humain serait différent de la forme naturelle ? 

Caféine synthétique

La caféine synthétique est produite à partir d’urée et d’acide chloroacétique.  Grâce aux avancées scientifiques et technologiques, le résultat obtenu en laboratoire est pratiquement identique à la molécule naturelle. Bien que pour le consommateur, il puisse sembler plus intéressant de consommer un composé naturel que la résultante d’une combinaison d’urée et d’acide chloroacétique, l’effet sur la santé humaine d’une même molécule est également…le même!  

  1. On pourrait faire le parallèle avec les nitrites dans les produits alimentaires. Alors que plusieurs produits de charcuteries utilisent les nitrites de laboratoires, d’autres ajoutent un extrait de céleri ou de betterave au produit, ces derniers contenant naturellement ce composé. Bien que cela puisse rassurer le consommateur, du point de vue de la santé humaine, il n’y a pas de différence. Idem pour le sucre! Alors qu’on préfère consommer un sucre naturel que celui produit en industrie, molécule pour molécule, le glucose aura le même effet sur le métabolisme. Ce qui fait une réelle, c’est davantage la quantité consommée! 
  2. La somme des composantes qui l’entourent, c’est-à-dire, l’aliment! 

C’est pareil pour la caféine. Si elle est présente en quantité adéquate, l’aliment dans lequel elle se trouve permettra davantage de déterminer son intérêt sur la santé que sa forme, synthétique ou naturelle. 

Réglementation

Au Canada, la caféine synthétique est considérée comme un additif alimentaire. Pour cette raison, le fabricant se doit d’afficher sa présence sur l’étiquetage du produit. Quant à la caféine naturelle, elle est considérée comme additif seulement dans le cas où la quantité est importante, soit plus de 200 parties par million. 

Cependant, puisque les molécules sont très similaires, il a longtemps été difficile de déterminer la source de la caféine, une fois cette dernière ajoutée au produit. Malheureusement, cela a laissé place à la fraude alimentaire chez certains fabricants qui évitaient de mentionner la présence de caféine synthétique. Depuis maintenant quelques années, il est possible de le faire, ce qui laisse croire que les fabricants seront plus rigoureux. 

En résumé 

Selon la réglementation, une consommation allant jusqu’à 400 mg de caféine quotidiennement est jugée sécuritaire pour une personne en santé, exception faite des femmes enceintes qui devraient s’en tenir à 300 mg. Pour cette raison, ma recommandation serait la suivante : plutôt que de vous inquiéter à savoir si la caféine est naturelle ou synthétique, surveiller la quantité de caféine consommée dans le produit autre que le café. En effet, on a souvent tendance à oublier les apports en provenance du chocolat, des colas ou des produits pour sportifs, par exemple. Cela peut faire une réelle différence! 

Vanessa Daigle, nutritionniste 

Gouvernement du Canada. Exigences en matière d’étiquetage des aliments : boissons énergisantes contenant de la caféine. www.inspection.gc.ca Site web consulté le 13/02/2021

Caffeine in Your Drink: Natural or Synthetic? Lijun Zhang and Al. Analytical chemestry. 2012, 84, 6, 2805–2810

Natural vs. Added Caffeine: What’s the Difference? Food Insight www.foodinsight.org Site web consulté le 07/02/2021

Alors, d’où provient cette molécule nécessaire à la fabrication des boissons énergisantes ou des colas, par exemple? Dans certains cas, la caféine extraite des grains de café, du thé ou du guarana est récoltée et destinée à l’enrichissement de différents produits.  Par contre, il est également possible de concevoir cette même molécule en laboratoire. L’avantage? Le coût de production d’une molécule de caféine en laboratoire serait beaucoup moindre que ce qu’il en coûterait pour obtenir la caféine naturelle. Vous me voyez venir. Évidemment, l’aspect économique étant un enjeu majeur pour l’industrie, plusieurs préfèrent opter pour la version synthétique. Que penser de cette dernière? Est-ce que son effet sur le métabolisme humain serait différent de la forme naturelle ? 

Caféine synthétique

La caféine synthétique est produite à partir d’urée et d’acide chloroacétique.  Grâce aux avancées scientifiques et technologiques, le résultat obtenu en laboratoire est pratiquement identique à la molécule naturelle. Bien que pour le consommateur, il puisse sembler plus intéressant de consommer un composé naturel que la résultante d’une combinaison d’urée et d’acide chloroacétique, l’effet sur la santé humaine d’une même molécule est également…le même!  

  1. On pourrait faire le parallèle avec les nitrites dans les produits alimentaires. Alors que plusieurs produits de charcuteries utilisent les nitrites de laboratoires, d’autres ajoutent un extrait de céleri ou de betterave au produit, ces derniers contenant naturellement ce composé. Bien que cela puisse rassurer le consommateur, du point de vue de la santé humaine, il n’y a pas de différence. Idem pour le sucre! Alors qu’on préfère consommer un sucre naturel que celui produit en industrie, molécule pour molécule, le glucose aura le même effet sur le métabolisme. Ce qui fait une réelle, c’est davantage la quantité consommée! 
  2. La somme des composantes qui l’entourent, c’est-à-dire, l’aliment! 

C’est pareil pour la caféine. Si elle est présente en quantité adéquate, l’aliment dans lequel elle se trouve permettra davantage de déterminer son intérêt sur la santé que sa forme, synthétique ou naturelle. 

Réglementation

Au Canada, la caféine synthétique est considérée comme un additif alimentaire. Pour cette raison, le fabricant se doit d’afficher sa présence sur l’étiquetage du produit. Quant à la caféine naturelle, elle est considérée comme additif seulement dans le cas où la quantité est importante, soit plus de 200 parties par million. 

Cependant, puisque les molécules sont très similaires, il a longtemps été difficile de déterminer la source de la caféine, une fois cette dernière ajoutée au produit. Malheureusement, cela a laissé place à la fraude alimentaire chez certains fabricants qui évitaient de mentionner la présence de caféine synthétique. Depuis maintenant quelques années, il est possible de le faire, ce qui laisse croire que les fabricants seront plus rigoureux. 

En résumé 

Selon la réglementation, une consommation allant jusqu’à 400 mg de caféine quotidiennement est jugée sécuritaire pour une personne en santé, exception faite des femmes enceintes qui devraient s’en tenir à 300 mg. Pour cette raison, ma recommandation serait la suivante : plutôt que de vous inquiéter à savoir si la caféine est naturelle ou synthétique, surveiller la quantité de caféine consommée dans le produit autre que le café. En effet, on a souvent tendance à oublier les apports en provenance du chocolat, des colas ou des produits pour sportifs, par exemple. Cela peut faire une réelle différence! 

Vanessa Daigle, nutritionniste 

Gouvernement du Canada. Exigences en matière d’étiquetage des aliments : boissons énergisantes contenant de la caféine. www.inspection.gc.ca Site web consulté le 13/02/2021

Caffeine in Your Drink: Natural or Synthetic? Lijun Zhang and Al. Analytical chemestry. 2012, 84, 6, 2805–2810

Natural vs. Added Caffeine: What’s the Difference? Food Insight www.foodinsight.org Site web consulté le 07/02/2021

Café, Café et santé, Caféine, Caféine naturelle, Caféine synthétique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour me joindre ou pour prendre rendez-vous

Vanessa Daigle

Nutritionniste-Diététiste

Écrivez-moi!

Copyright 2021 © Vanessa Daigle Nutritionniste-Diététiste