Blogue

Grossesse active…même en hiver! ❄️☃️

Collaboration : Bougeotte et Placotine

Avoir une grossesse active est plus que recommandé. Les nouvelles recommandations suggèrent 150 minutes d’activités physiques d’intensité modérée, réparties sur 3 à 5 jours.

L’hiver, les activités extérieures semblent être limitées, non pas par le froid, mais par les terrains glissants. Je vous suggère des alternatives afin de continuer à être active durant la plus belle saison de l’année !

Les sports extérieurs

Évitons les chutes:

Tous les sports pouvant causer une chute importante et causer un décollement placentaire sont à éviter. Si on se fît à notre gros bon sens, une chute en ski de fond aura probablement moins d’impact qu’une chute en ski alpin. Ne vous fiez pas seulement à votre talent, mais aussi à celui des autres autour de vous sur la montagne ;). 

Le patin à glace peut être une belle alternative, encore une fois, selon votre vitesse, la chute pourrait être absorbée.

Évitons les douleurs et inconforts :

Chaque grossesse est unique, ainsi chaque femme aura des douleurs et inconforts différents. Il se pourrait que pour certaines, marcher en raquette dans un sentier de neige pesante cause des douleurs au bassin, entre autre entre les jambes au niveau de la symphyse pubienne. Il peut en être ainsi aussi pour le ski de fond, parfois des douleurs ligamentaires peuvent apparaître sous le ventre. Assurez-vous à ce moment de diminuer l’intensité de l’exercice en diminuant l’amplitude des mouvements, c’est-à-dire en faisant des plus petits pas en gardant le bassin stable. Contrôler également l’intensité, par exemple, choisir un sentier bien entretenu.  Notons par contre que bouger aide à renforcer les muscles et donc, à diminuer les risques de douleurs en lien avec une faiblesse musculaire. Finalement, la réponse n’est jamais d’arrêter l’exercice mais bien de diminuer la durée ou l’intensité afin d’éviter l’augmentation de la douleur.

Travaillons le cardio :

La marche en montagne, jouer dehors, faire du ski de fond, du patin avec la poussette, de la raquette sont toutes des activités qui sollicitent votre cardio. Voici quelques petits conseils.

  1. N’oubliez pas de toujours être apte de placoter pendant que vous bougez. Par contre n’oubliez pas qu’avoir un léger essoufflement est l’objectif.
  2. Faites attention aux « faux » mouvements lorsque vous jouez dehors. Pelleter pour construire un fort pourrait être l’activité la plus intense que vous ayez faite depuis plusieurs mois. Allez-y « molo » pour commencer et prenez des pauses afin d’observer vos symptômes et évitez les grands mouvements d’amplitude comme de grandes torsions du tronc.

La  maison,  le centre d’entraînement ou le cours de groupe

Vous avez accès à un gym ou à des cours de groupe? Excellent!  Dans votre programme, assurez-vous qu’il y ait des exercices cardiovasculaires, des exercices sollicitant la musculature profonde, des exercices de mobilité, des exercices adaptés à votre trimestre. Psst: Bougeotte et Placotine offre un beau choix de cours à faire dans votre salon, en direct!

Bouger, c’est l’important!

L’hiver est une saison durant laquelle il est naturel de se réfugier autour d’un feu et d’être plus casanier. Par contre, maintenir un niveau d’activité physique vous permettra de passer au travers l’hiver et votre grossesse avec un meilleur confort, une meilleure énergie et vous préparer physiquement et mentalement à votre accouchement et votre rééducation.

Allez hop on profite de l’hiver!

Sarah Baribeau, fondatrice de Bougeotte et Placotine. 

https://www.bougeotteetplacotine.ca

bouger hiver, entraînement femme enceinte, Entrainement grossesse, Grossesse active, Sport hiver grossesse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour me joindre ou pour prendre rendez-vous

Vanessa Daigle

Nutritionniste-Diététiste

Écrivez-moi!

Copyright 2021 © Vanessa Daigle Nutritionniste-Diététiste