fbpx

Blogue

Diète cétogène

La fameuse diète cétogène. 🥓🍗🥥 Quoi dire, quoi penser.🤔

Depuis plusieurs mois, la diète « kéto » fait pas mal jaser. C’est quoi ça ? Sans même vous en rendre compte, vous en avez probablement entendu parler. En fait, selon les principes de cette dernière, nous devrions nourrir notre corps avec des proportions beaucoup plus importante de lipides (gras) que ce que nous consommons dans notre alimentation actuelle. La diète est très médiatisée car elle prône, entre autre, la consommation quotidienne de bacon et de gras animaux, ce qui n’est pas sans surprendre (et intéresser) le public.

“ QUOIII⁉️ Manger du bacon pour perdre du poids!! J’embarqueee! 🥓🤤”

La diète cétogène, principes de base

Les principes du régime reposent donc sur un changement majeur dans les proportions de macronutriments que nous consommons. Jusqu’à maintenant, les principaux organismes de santé publique s’entendent pour recommander des apports alimentaires oscillant entre :

· 50 à 60% de glucides

· 15 à 20% de protéines.

· 25 à 30% de lipides

De son côté, la diète cétogène prône davantage des proportions visant :

· 5% de glucides

· 15 à 20% de protéines

· 75 à 80% de lipides

Concrètement, diminuer ses apports en glucides à seulement 5% de nos apports quotidiens équivaut à manger de 25 à 50g de glucides par jour. Puisqu’une tranche de pain contient, en moyenne, 25g de glucides, l’adepte de cette diète pourra donc se permettre une tranche de pain ainsi que quelques légumes pour atteindre le maximum recommandé par ce régime. 🍞🥒🥕 D’un autre côté, il sera primordial d’éliminer (ou de réduire au minimum) les grains céréaliers, les fruits, le lait et le yogourt, ainsi que les grandes quantités de légumes. Restrictif non ?

❌ 🍏🍌🍇🌽 🥔

Mis à part par intérêt pour le bacon, pourquoi ce type d’alimentation est-il soudainement devenu si populaire?

D’abord, il faut comprendre que l’intérêt derrière ces modifications de proportions alimentaires vient du fait que ces changements induisent une adaptation métabolique. C’est donc l’adaptation métabolique conséquente à une alimentation riche en lipide qui lui donne tout son sens. Je m’explique.

Tentons de faire simple. Une diète cétogène se caractérise par des apports quotidiens en glucides de seulement 25 à 50g. À lui seul, le fonctionnement du cerveau nécessite 120g de glucides par jour. Faites le calcul : le corps est en déficit. Pour pallier à ce problème, notre métabolisme s’adaptera en utilisant les acides gras (la masse adipeuse) afin de produire des corps cétoniques qui eux, peuvent être utilisés comme énergie. C’est donc de cette adaptation que découlerait certains bienfaits.

Les vertus de la diète, selon les adeptes.

· Perte de poids

· Optimisation des performances sportives

· Diminution de la sensibilité à l’insuline

· Diminution de l’inflammation

· Diminution du risque de maladies cardio-vasculaires.

La réalité

Un billet de blogue complet pourrait être rédigé sur chacune des vertus potentielles. Je vais donc tenter de résumer le tout. Pour ce qui est d’une perte de poids, il faut savoir qu’aucune différence significative n’a été démontrée dans la littérature après 6 mois. Sur une durée de deux ans, la diète cétogène s’avère moins efficace qu’une alimentation saine et équilibrée.

Au niveau des performances sportives, le régime peut effectivement s’avérer efficace pour certaines personnes et dans certaines conditions. En effet, optimiser l’utilisation de la masse adipeuse comme substrat énergétique peut être pertinent pour les athlètes d’endurance. Cependant, une diminution des performances à court terme est notable, le temps que le corps s’adapte aux changements. De plus, plusieurs sportifs ne réussissent pas à bénéficier des bienfaits, soit parce que leur corps de s’adapte pas de manière suffisamment efficace, soit parce qu’ils n’arrivent pas à tenir une diète aussi restrictive.

Finalement, des études supplémentaires devraient être réalisés pour conclure des bienfaits sur le système cardio-vasculaire. En effet, la littérature sur le sujet est davantage constituée d’études relatant l’impact d’une diète faible en glucides (+/- 100g par jour) qu’une véritable diète cétogène.

Bien que la diète semble effectivement avoir quelques bienfaits potentiels, je ne la recommanderais pas. En plus d’être très restrictive, elle comporte plusieurs risques, dont celui d’en venir qu’à manquer de certains nutriments, en conséquence aux multiples exclusions. De plus, je conserve une crainte quant à la nouveauté des données scientifiques sur le sujet. En effet, personne ne peut se vanter d’avoir des données sur une population qui s’alimente de la sorte depuis plusieurs années. Quelles sont les répercussions sur le corps, après 10 ou 20 ans de diète cétogène?

Si vous avez tout de même envie de tenter l’expérience, je vous recommande de vous offrir un suivi avec un professionnel. Les nutritionnistes sont là pour ça 🙋‍♀️!

Diète, Régime

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour me joindre ou pour prendre rendez-vous

Vanessa Daigle

Nutritionniste-Diététiste

Écrivez-moi!

Copyright 2021 © Vanessa Daigle Nutritionniste-Diététiste