Programme Participez au défi bien-être

Blogue

La police de la diète : cette petite voix qui te surveille sans cesse.

Est-ce qu’il y a une police de la diète dans ta tête? 👮🏻‍♀️ Le genre de police qui te dit : 

« Non, ne mange pas ça! Ça fait engraisser, tu le sais» 😱

« Encore un biscuit!! C’est beaucoup trop. » 🍪🍪

« Prends la salade, pense à tes objectifs. T’as envie d’une pizza mais tu ne peux pas!» 🥗

Tu te reconnais, peut-être? Ou tu LA reconnais? 

Elle, c’est la police des diètes. 

Dans cet article, je te partage un concept tiré du livre Intuitive eating d’ Evelyn Tribole et Elyse Resch. Ce livre, c’est la  bible de l’approche, l’un des premiers livres publié sur le sujet! Parmi les nombreuses notions pertinentes qu’on peut y lire, j’ai particulièrement accroché à ce concept.

www.jenmange.com

Dans cet article, je te partage un concept tiré du livre Intuitive eating d’ Evelyn Tribole et Elyse Resch. Ce livre, c’est la  bible de l’approche, l’un des premiers livres publié sur le sujet! Parmi les nombreuses notions pertinentes qu’on peut y lire, j’ai particulièrement accroché à ce concept.

Après avoir mis la table sur la définition de l’alimentation intuitive et ses principes, les auteures présentent les voix intérieures d’une personne à la diète. À première vue, on pourrait les comparer aux fameux petits «anges et démons» qu’on a parfois l’impression d’avoir bien ancrés en nous. Cependant, on se rend compte que dans la tête d’une personne à la diète, même les voix aux allures bienveillantes peuvent cacher de mauvaises intentions. 

Je t’explique. 

En tout temps, nous avons de petites voix dans notre tête. Selon notre humeur, les événements de la journée, notre estime personnelle, notre personnalité, on se parle d’une manière plus ou moins positive et favorable. Il ne faut pas négliger l’impact qu’elle peut avoir, cette petite voix, car elle aura une influence majeure sur nos actions. De toute évidence, je suis dans le mood de faire des schémas, je vais donc t’en partager un autre très simple, mais tellement pertinent. 

Tout ça pour dire que ce cercle vicieux fait en sorte que tu entretiens des comportements qui parfois, peuvent te déplaire. Ce qu’il est surtout important de comprendre, c’est que ceux-ci n’ont pas comme origine une situation extérieure, mais bien la pensée / perception que tu auras de celle-ci. Bien que tu ne puisse contrôler et changer les événements externes, tu as le pouvoir de changer ta perception et tes pensées. Bonne nouvelle, non?

Venons en aux voix de la « personne à la diète », tel que présenté dans Intuitive eating. Selon les auteures, trois voix se partage l’espace mentale de cette dernière. Les voici donc.

La police de la nourriture 👮🏻‍♀️🙅🏻‍♀️

La fameuse police. Celle dont je te parle depuis le début de cet article. C’est un juge, qui juge sans cesse tes choix. Elle est là à te regarder aller et à constamment te rappeler des règles que anyway, tu connais par cœur Même si tu décides de laisser aller les diètes et de t’alimenter avec plus d’intuition et de bienveillance, malheureusement, cette police ne disparaîtra pas du jour au lendemain. OH NO. Elle est tenace, elle! Imagine, ça fait des années que tu lui accordes tellement d’importance, penses-tu qu’elle va se laisser faire si facilement.

Et pourquoi on la déteste autant? Parce qu’elle nourrit la culpabilité. En te rappelant sans cesse ce que tu «devrais» faire, elle met le «spot light» sur tes «mauvais» choix. Même si aujourd’hui, tu le sais, qu’il n’y a pas d’aliments interdits, elle est encore là. Elle est la pour te faire douter et elle est un peu en retard dans ses apprentissages. 

Alors, on fait quoi avec cette police ? 

  1. Nomme la. Oui oui! Une stratégie efficace consiste à lui donner une identité, vous pouvez même la nommer! Cette petite voix, elle t’énerves et ce qu’on souhaite, c’est que tu sois en mesure de t’en détacher et de l’observer de l’extérieur, plutôt que de la considérer comme faisant partie de toi. Nomme la avec un nom cocasse si tu souhaites, ça t’aidera à débuter le processus.  
  1. Porte attention à ce qu’elle te dit et prend des notes. Probablement qu’elle radote, en plus. J’ai l’impression qu’en fait, c’est pas mal souvent les mêmes choses, qu’elle te dit. En notant ces commentaires récurrents, tu pourras les observer de manière objective et rationaliser l’information. Voici un exemple 

La police «Arrête de manger des glucides, ça fait engraisser». 

Une fois rationalisé « aucun aliment à lui seul ne fait engraisser, c’est l’ensemble de mon alimentation, de mes habitudes de vie et de mon histoire qui auront un impact réel. Les glucides font partie d’une alimentation équilibrée et fournissent de l’énergie. Ils sont bons pour moi. »

Il est possible que cette étape te semble plus ardue, si c’est le cas, n’hésite pas à aller chercher le soutien d’une nutritionniste ! 

Au fil du temps, ces informations rationnelles te viendront plus naturellement en tête et la police s’estompera, c’est notre objectif.

  1. Fais place à la petite voix bienveillante. En portant attention à ces fameuses petites voix, il est possible que tu réalises qu’au-delà de la police de la nourriture, il y a aussi une autre voix, qui n’est pas très gentille, à ton égard. Prends l’habitude de remplacer ce discours par un discours teinté de compréhension et d’indulgence, un peu comme tu parlerais à une amie. 

Maintenant que la table est mise quant à la police de la diète, revenons aux deux autres voix qui s’affrontent, dans la tête de la personne à la diète. 

L’informateur en nutrition 🤓☝🏻

Lui, il aime les faits. Il pense à ton bien-être, à ta santé. #NOT!! Ce n’est qu’une apparence. Celui-là, c’est celui qui te fait croire que tu fais des changements alimentaires non pas pour ta taille, mais pour ta santé. La santé, elle a le dos large.

Bien que cette intention puisse sembler noble, son discours est un peu «sniky». Puisque c’est rendu difficile d’assumer publiquement que tu souhaites perdre du poids, l’informateur en nutrition te laisse croire que tous ces efforts, c’est pour ta santé. Et tu y crois, parfois. 

Un peu comme la police de la nutrition, il te regarde et est toujours là pour te rappeler que ça prend des protéines, pour être rassasié. Que tu devrais prioriser les fibres, pour ta santé digestive. Etc. Au bout du compte, lui aussi, il te met pas mal de pression. 

Évidemment, il n’y a pas de mal à avoir des connaissances en nutrition et à tenter d’optimiser sa santé. Là où ça peut devenir problématique, c’est si la pression d’y parvenir à tout prix est si forte, que ta relation avec la nourriture est affectée. En prenant connaissance de l’existence de l’informateur en nutrition, tu pourras ainsi tenir compte des informations nutritionnelles, sans leur donner TOUTE la place. Elles sont pertinentes, tout comme tes envies, le contexte, tes signaux corporels, etc.

Le rebelle de la diète 😈

Maintenant le rebelle. Lui, c’est l’autre côté de la médaille. Il est À BOUTE des autres! Après avoir passé pas mal trop de temps à se priver et à écouter les deux autres, il t’exige de lâcher prise. Il te dit « TANT PIS, moi je veux avoir du fun! Moi aussi je mérite de manger comme les autres ! » On le comprend caline. Encore la, le problème, c’est qu’on navigue entre la privation et un «fuck off» généralisé. C’est difficile, d’être bien là dedans. Au départ, tu auras certainement du plaisir à l’écouter mais il risque de t’entrainer dans l’excès et ça, ça te fera culpabiliser…

En réalité, lorsqu’on est pris dans voix, celle de la culture des diètes, on est jamais satisfait, jamais fier et jamais complètement bien avec nos choix. 

C’est lourd, tout ça, tu ne trouves pas ? 

Pour rétablir l’équilibre et retrouver une saine relation avec la nourriture, les principes de l’alimentation intuitive sont les bienvenus. T’inquiète, manger intuitivement, ça ne veut pas dire manger quand tu veux, ce que tu veux, sans te soucier de ta santé. Malheureusement, le principe a un peu été magané sur les médias sociaux. 

Je te le dis, tu peux manger intuitivement en prenant soin de toi et en optimisant ta santé, parce qu’enfin, tu vas te sortir de ce cercle vicieux des diètes. 

Si tu souhaites en jaser davantage, n’hésite pas à m’écrire! 

Vanessa Daigle, nutritionniste et créatrice de contenu

alimentation intuitive

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon infolettre 

Inscris-toi à l'infolettre dès maintenant et reçois les primeurs concernant la nutrition et la santé.

Formulaire inscription infolettre Vanessa Daigle

« * » indique les champs nécessaires

Prénom et Nom*

Pour me joindre ou pour prendre rendez-vous

Vanessa Daigle

NUTRITIONNISTE-DIÉTÉTISTE

« * » indique les champs nécessaires

Nom*