Blogue

Superaliment

J’ai testé → La poudre de superaliments!

J’adore magasiner. Qu’on parle de vêtements ou de nourriture, je prends toujours plaisir à fouiner les boutiques pour faire de belles trouvailles. Dans l’alimentaire, Bulk Barn est une de mes places favorites. Dernièrement, j’y ai trouvé de la poudre de superaliments. La poudre est verte et l’odeur est agréable. J’en ai donc acheté une petite quantité pour la tester dans un smoothie.

Le résultat…

Ce n’est pas mauvais, mais pas mal sucré !! Pour trouver mon breuvage agréable, j’ai dû ajouter 200 ml de liquide supplémentaire afin de diluer le goût du sucre.

Mis à part la saveur, ce qui m’intéresse particulièrement, c’est la qualité nutritionnelle (vous l’aviez deviné?). À première vue, on pourrait croire que le produit est très nutritif. Le tableau de valeur nutritive peut sembler impressionnant et la liste d’ingrédient également.

ATTENTION… Qui n’est jamais tombé dans le piège du marketing alimentaire ? Souvent, il faut s’attarder un peu plus longuement aux informations pour pouvoir se faire « une tête » sur le produit. J’ai donc décidé de faire l’exercice avec cette fameuse poudre de superaliments.

Suivez-moi

Sous la loupe…

Donc, première étape : la liste d’ingrédients. Le réflexe du consommateur est souvent de regarder l’étiquette nutritionnelle et d’observer la teneur en calories, sucre, sodium, etc. C’est un très bon réflexe, il ne faut simplement pas oublier la liste d’ingrédient. Cette dernière est tout aussi importante que le tableau des valeurs nutritives. Elle vous permet de savoir ce que vous mangez réellement. Pertinent non?

Sur le site de Bulk Barn, on trouve facilement les informations utiles à notre analyse : un autre must de la chaîne ! La liste d’ingrédients pour la poudre de superaliments est la suivante :

Et si on décortiquait tout ça.

Selon moi, les termes « luzerne-graminées, persil, extrait de pomme, épinards, bleuets, pomme, açaï et extrait de feuille de thé vert » sont probablement bien compris de tous. Alors regardons un peu les autres.

Gomme arabique → additif alimentaire servant d’épaississant et d’émulsifiant. Dans ce cas-ci, il est utilisé pour donner une texture agréable à votre breuvage.

Arômes → les arômes sont des agents volatiles diffusant saveurs et odeurs. L’utilisation du terme « naturel » est règlementée. Puisqu’il n’est pas indiqué « arômes naturels » dans ce cas-ci, ça me laisse croire qu’ils ne le sont malheureusement pas.

Acérola → petite cerise provenant d’Amérique du sud. Son principal intérêt est sa teneur élevée en vitamine C : elle en contient de 10 à 40 fois plus qu’une orange !

Stevia → Les stévioïdes provenant de la plante de Stévia sont des édulcorants naturels. Leur pouvoir sucrant est de 100 à 300 fois supérieur à celui du sucre. Contrairement au sucre blanc, le stévia n’ajoute aucune calorie au produit.

Acide citrique → Anciennement extrait du citron ou de l’ananas, l’acide citrique est désormais conçu par cultures de moisissures. (2) Grandement utilisé dans l’industrie alimentaire pour améliorer la saveur acidulée, la stabilité et la préservation.

Inuline → Fibre soluble extraite de la racine de chicorée. Cette dernière est de plus en plus utilisée afin d’augmenter la teneur en fibres des aliments. En plus d’avoir un goût sucré, l’inuline aurait un effet prébiotique. Cependant, cette dernière ne possède pas tous les attributs associés aux fibres : elle n’a pas d’effet significatif sur la régulation et ne permet pas d’abaisser le taux de cholestérol ou la glycémie. (3)

Spiruline → La spiruline est une algue extrêmement riche en nutriment : protéine, omega-6, fer, antioxydants, beta-carotène etc. Malheureusement, c’est elle qui se retrouve bonne dernière dans la liste. Vous savez ce que ça veut dire ?

Et les valeurs nutritives?

Dans une cuillère à soupe, on obtient une quantité intéressante de fibres (4g) de vitamines C (≈50mg).

Alors, on achète ou pas?

La poudre de superaliments n’est pas mauvaise en soi, mais elle ne vous fera pas gagner 10 ans d’espérance de vie (LOL). Elle contient quelques additifs et plusieurs des éléments nommés dans la liste d’ingrédients y sont probablement en très petite quantité dans une portion (15 ml). Personnellement, je vous conseille de vous procurer les ingrédients qui vous plaisent (spiruline, bleuets, épinards, luzerne, acérola, etc) et de les ajouter à vos préparations selon votre envie du moment.

À vos smoothies! 

Références

1- Agence canadienne d’inspection des aliments. Liste d’ingrédients et allergène : arômes artificiels. www.inspection.gc.ca Site consulté le 8 août 2017.

2- ConsoGlobe. L’acide citrique : un additif alimentaire ubiquitaire. www.consoglobe.com Site consulté le 8 août 2017.

3- Passeport Santé. Inuline: le nouvel ingrédient vedette. www.passeportsante.net Site consulté le 8 août 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour me joindre ou pour prendre rendez-vous

Vanessa Daigle

Nutritionniste-Diététiste

Écrivez-moi!

Copyright 2021 © Vanessa Daigle Nutritionniste-Diététiste