Programme Participez au défi bien-être

Blogue

Le jeûne intermittent pour perdre du poids ?

Il y a quelques années, cette question en aurait surpris plusieurs. En effet, tout le monde répétait la même chose : le déjeuner est le repas le plus important de la journée. Assurément, tes parents t’ont déjà dit cette phrase pour te convaincre d’avaler quelque chose avant d’aller à l’école. Effectivement, les experts recommandaient de manger dès le levé de jour et ainsi, d’éviter de partir de la maison le ventre vide, sans quoi on pourrait manquer d’énergie.

Et ce, jusqu’au jour où… on se mit à entendre parler du jeûne intermittent. Est-il pertinent d’envisager le jeûne intermittent pour perdre du poids ?

Comprendre le principe 🧐

Le jeûne intermittent peut s’exprimer de différente manière, selon les préférences ou le mode de vie de celui qui l’applique. En effet, alors que certains décideront de jeûner 2 jours par semaine, d’autres prioriseront une méthode plus accessible, celle qu’on appelle communément le 16-8. Suivant cette dernière, la personne qui applique le principe se prive de nourriture pendant 16h et ensuite, s’alimente pendant une période de 8h. La fenêtre de jeûne est cependant flexible. Certains peuvent opter pour un 14-10 ou même, un 18-6.

La méthode 16-8 est assez populaire. Habituellement, ceux qui l’appliquent opteront pour une prise alimentaire en fin de journée.

Exemple :

Jeûne : de 20h à midi

Prise alimentaire : de midi à 20h

Entre toi et moi, ça ressemble pas mal à «sauter le petit déjeuner», un principe qui n’était jusque-là vraiment pas recommandé.

Je n’ai pas faim le matin, devrais-je me forcer à déjeuner?

Ça fait maintenant plusieurs années qu’on parle du jeûne intermittent. Pour cette raison, j’avais l’impression que l’importance du petit déjeuner avait grandement été remise en question et que l’idée de se FORCER pour manger le matin était derrière nous. En reprenant la clinique dernièrement, j’ai réalisé que non, il était toujours pertinent de faire le point.

Alors, on fait quoi finalement. On jeûne? On déjeune? … Comme d’habitude ; ça dépend!

Une réponse personnalisée

La première question qui me vient en tête lorsque quelqu’un me questionne sur le sujet est la suivante : qu’est-ce qui te motive à vouloir jeûner ? Est-ce pour perdre du poids? Parce que tu t’es fait dire que c’était bon pour la santé voir même, que ça pourrait permettre de ralentir le vieillissement? Est-ce simplement parce que tu n’as pas faim le matin et qu’enfin, cette méthode te permettra de sauter le petit dej sans culpabiliser ?

Voici ce que tu dois savoir.

Écoute ton corps!

En fait, l’important, c’est que tu t’alimentes en suivant des principes qui sont cohérent avec ton mode de vie, tes besoins, tes valeurs. Si tu n’as jamais faim le matin, effectivement, tu peux arrêter de te forcer pour déjeuner. Suivant une alimentation plus intuitive, on suggère de manger quand la faim se fait ressentir. Est-ce que tu dois pour autant appeler ça un jeûne si en fin de compte, tu as faim à midi? Je ne crois pas. Souvent, le fait d’intellectualiser l’alimentation a pour effet de te détacher de tes réels besoins. Tes actions sont donc influencée par un concept théorique plutôt que par tes sensations physiques et psychologiques. Donc, peut-être que certains jours, tu ne mangeras qu’à l’heure du dîner alors que d’autres, tu auras faim dès 10h et ça, c’est correct!

Que dit la littérature sur le jeûne?

Pour ce qui est de la perte de poids, les résultats ne sont pas concluants. En effet, les résultats obtenus par ceux qui appliquent ce principe ne sont pas supérieurs à ceux obtenus par des personnes qui modifient leurs habitudes de vie, sur une période de 12 mois. Quant aux effets sur la santé humaine, je dois admettre que les résultats semblent prometteurs. Cela dit, la littérature actuelle est encore trop peu concluante, puisque plusieurs résultats proviennent d’études sur les rongeurs ou sur des populations très ciblée (ex : pendant le ramadan). Pour cette raison, il n’est pas possible de transposer ces derniers à l’ensemble de la population.

Les points positifs du jeûne

  • Le jeûne a permis de remettre en perspective l’importance du petit déjeuner et plusieurs personnes ont cessés de se FORCER à manger grâce à cela
  • Certaines personnes se sentent très bien à jeun, elles ont donc découvert une méthode qui leur permettaient d’être plus énergique ou encore, d’améliorer leur confort digestif
  • Je suis curieuse de découvrir les avancées de la science en lien avec la santé et le jeûne

Les points négatifs du jeûne

  • C’est encore une manière d’intellectualiser l’alimentation ou de faire une diète déguisée, pour certains
  • Certaines personnes auront tendance à taire leur faim, simplement pour faire le jeûne.
  • Cela peut exacerber une relation malsaine avec la nourriture voir même, camoufler un trouble alimentaire

Ça peut convenir si :

  • Tu n’as pas faim le matin et tu te sens bien à jeun
  • Tu as une bonne relation avec la nourriture. Le fait de jeûner n’entraîne pas des pertes de contrôle lors des périodes de prise alimentaire
  • Le jeûne améliore ton confort digestif

Ce n’est pas pour toi si :

  • Tu penses utiliser le jeûne comme diète
  • T’as faim dès que tu sors du lit et tu luttes pour nier ta faim jusqu’au dîner
  • T’as une mauvaise relation avec la nourriture et tu vis la période de jeûne comme une période de privation, après quoi tu mangerais n’importe quoi

Pour conclure, tu sais comme moi qu’il existe désormais plusieurs manières de s’alimenter. Selon moi, le plus important, c’est que tu fasses des choix pour TOI, dans lesquels tu es confortable (réellement) et qui sont durables. Pour ma part, me priver du déjeuner, ça serait une réelle TORTURE!

Sur ce, bonne journée!

Vanessa Daigle, nutritionniste et créatrice de contenu

Commentaires (2)

  • Geneviève Dufour

    Allô Vanessa,
    Je viens de lire ton texte et je te remercie pour cela. Le matin je n’ai pas vraiment faim mais je mangerais vers 10h30,je me suis mis au jeune intermittent pour 2 raisons,les bienfaits sur la santé car j’ai la SEP et pour prendre moins de calories dans une même journée. Tu me fais réaliser qu’une fois de plus je cherche un moyen pour me priver de nourriture pensant perdre du poids. Cela fait 2 ans que je fais le jeune intermittent environ 4 jours semaine et je n’ai pas maigri, j’ai même pris du poids parce que je ne mange presque pas avant 16h et après j’ai super faim. Bref, je dois absolument manger de façon plus intuitive mais je ne sais pas pas où commencer. J’ai fais des diètes et j’ai eu des troubles de comportement alimentaire, anorexie et boulimie. Je ne suis pas totalement guéri d’ailleurs… Aurais-tu des conseils pour moi ?
    Merci aussi pour tes délicieuses recettes santé !!
    Geneviève

    • Bonjour Geneviève! Je viens de réaliser que je t’ai envoyé les infos pour les consultations car ton courriel est entrée dans les demandes d’infos en ce sens, je ne sais pas si c’était désiré ou si c’est un bug de mon site web. Merci pour ce beau témoignage, c’est super pertinent! Cela dit, je ne peux malheureusement pas émettre de recommandation sans en savoir plus sur toi et tes habitudes, surtout dans un contexte de passé avec troubles alimentaires. Par contre, une chose que je peux te recommander pour débuter avec l’alimentation intuitive est la lecture du précieux livre de Karine Gravel, De la culture des diètes à l’alimentation intuitive. N’hésite pas à revenir vers moi au besoin =)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon infolettre 

Inscris-toi à l'infolettre dès maintenant et reçois les primeurs concernant la nutrition et la santé.

Formulaire inscription infolettre Vanessa Daigle

« * » indique les champs nécessaires

Prénom et Nom*

Pour me joindre ou pour prendre rendez-vous

Vanessa Daigle

NUTRITIONNISTE-DIÉTÉTISTE

« * » indique les champs nécessaires

Nom*